Monthly Archives: juin 2011

Etude de l’accidentologie post-permis de conduire

Conformément aux statistiques dévoilées par les compagnies d’assurance impliquées sur le marché de l’assurance automobile, les jeunes sont malheureusement les premières victimes des sinistres routiers. Cette situation est très clairement identifiée par les assureurs installés sur le marché de l’assurance automobile dans la mesure où ils prennent connaissance de l’ensemble des sinistres affectant leurs clients dans l’optique de l’attribution ultérieure d’éventuelles indemnisations. Toutefois au-delà de la réalisation de tels constats, les compagnies d’assurance commercialisant des contrats d’assurance automobile s’efforcent de trouver des solutions permettant d’améliorer la sécurité routière. C’est notamment le cas du Groupe Groupama qui est le troisième assureur le plus important sur le marché de l’assurance automobile. En effet, Groupama a mis en place un partenariat avec les centres Centaure qui proposent des formations complémentaires à l’obtention du permis de conduire. Or grâce à un partenariat entamée au mois de Mars 2007, Groupama dispose d’une excellente vision globale des effets bénéfiques desdites formations.

En conséquence, il est temps aujourd’hui de s’intéresser aux résultats de cette étude consacrée aux effets des stages post-permis de conduire. Il en ressort effectivement des résultats particulièrement impressionnants : « L’étude actuarielle réalisée a porté sur 61 000 conducteurs stagiaires, au sein d’un portefeuille de 2 millions de véhicules assurés par Groupama, sur la base de la sinistralité observée sur l’exercice 2009.Sur la population des jeunes conducteurs de moins de 30 ans, les écarts de fréquence de sinistres Responsabilité Civile matériel responsables sont de -35%. Sur la population des conducteurs de plus de 30 ans, les écarts de fréquence de sinistres Responsabilité Civile matériel responsables sont de -27% ». La baisse constatée est absolument troublante et interroge sur la qualité de formation des jeunes conducteurs qui ont visiblement besoin de conseils supplémentaires. Dès lors, il s’agit de se poser la question de savoir si ces formations complémentaires ne devraient pas être généralisées à l’initiative des pouvoirs publics. A cet égard, il serait éventuellement pertinent d’instaurer une formation supplémentaire obligatoire au cours de l’année d’obtention du permis de conduire.

AXA dévoile sa nouvelle application iPhone

Si elle dispose d’un portefeuille clientèle relativement diversifié, AXA est particulièrement bien implantée sur le marché de l’assurance automobile. Or, cette situation n’est pas surprenante dans la mesure où l’excellente santé financière d’une compagnie d’assurance généraliste passe nécessairement par une présence renforcée sur le marché de l’assurance automobile. En effet du fait de la souscription obligatoire d’un contrat d’assurance automobile pour circuler sur les routes hexagonales mais également Européennes, tous les conducteurs se tournent vers les compagnies d’assurance à ce propos. Ainsi lorsqu’une compagnie d’assurance parvient à convaincre un usager de la route de signer un contrat d’assurance automobile auprès d’elle, il est très fréquent qu’elle vendre d’autres produits d’assurance. A l’occasion de l’analyse des statistiques assurantielles, il apparaît très clairement que l’assurance automobile constitue un outil commercial particulièrement efficace pour les assureurs.

Néanmoins, lesdits assureurs ne se cantonnent désormais plus à la distribution de contrats d’assurance automobile en matière de circulation routière. Ils s’impliquent effectivement au profit de l’optimisation de la sécurité routière afin de protéger leurs clients mais également limiter l’ampleur des indemnisations accordées au terme de survenance d’un accident de la circulation. En ce sens, le Groupe AXA a conçu une application mobile dont la finalité est de rationnaliser le comportement des usagers de la route : « Fort du succès de la première version de l’application iPhone « Bonne conduite » et de ses 15 000 téléchargements, AXA Prévention élargit son application sur Androïd et la dote de nouvelles fonctionnalités. A l’occasion des départs en vacances, AXA Prévention renforce son application « Bonne Conduite » avec trois nouvelles fonctionnalités (numéro ICE, météo et distances de sécurité), pour continuer à faire du smartphone un accompagnateur de la route ». Or au regard de l’avènement des smartphones, cette initiative est particulièrement pertinente et surtout redoutablement efficace. Ainsi à travers cette idée, il s’agit également de souligner l’impérieuse nécessité d’innover en matière de sécurité routière afin de rompre radicalement avec les clichés jusqu’à lors véhiculés par les pouvoirs publics notamment. Il est effectivement fondamental de s’adresser notamment aux jeunes par le biais d’outils qui les touchent directement. En conséquence, il nous appartient de souligner la pertinence de ce projet initié par le Groupe Axa au profit de la sécurité routière.

MMA : croissance sur le marché automobile

Bénéficiant de 7200 salariés sur le territoire hexagonal, le Groupe MMA a récemment dévoilé ses résultats financiers s’agissant de l’année 2010. Au terme de la lecture de ces résultats, il apparaît très clairement que cet assureur connaît une excellente progression sur le marché de l’assurance automobile. Or au regard de la structuration actuelle du marché assurantiel Français, le fait d’être parfaitement implanté sur celui de l’assurance automobile est révélateur d’un certain dynamisme. En effet, le segment de l’assurance automobile est aujourd’hui devenu tellement concurrentiel qu’il est difficile pour les compagnies d’assurance de connaître une croissance réelle dans la mesure où nous assistons à une répartition de la clientèle. Néanmoins cette tendance à se développer de manière inouïe pour l’assurance automobile tend à se calmer puisque nous assistons au regroupement de plusieurs compagnies d’assurance. Il est effectivement devenu très difficile pour un assureur relativement petit de faire face aux exigences toujours supérieures du marché de l’assurance automobile.

En revanche, toutes ces préoccupations ne concernent absolument pas le Groupe MMA dans la mesure où il connaît une progression assez impressionnante chez les particuliers dans la mesure où elle s’élève à 8%. En conséquence, cette croissance globale se retrouve nécessairement en matière d’assurance automobile car il s’agit du produit assurantiel phare pour les particuliers avec l’assurance habitation en raison notamment du caractère obligatoire de leur souscription. Ainsi dans le cadre de la présentation des résultats généraux inhérents à l’année 2010, MMA a dévoilé quelques chiffres révélateurs à propos de l’assurance automobile : « En automobile, le lancement de la nouvelle offre « forfaits kilométriques ajustables » rencontre un vif succès. MMA connaît une progression supérieure à 10,1% du chiffre d’affaires automobile qui s’établit à 798 M€. Sur un marché toujours aussi concurrentiel, la production nette est en forte augmentation (+ 45 700) ». Il est assez impressionnant de constater que ce Groupe assurantiel dont la réputation n’est plus à faire en France connaisse une croissance supérieure à 10%. Il s’agit de résultats susceptibles de faire pâlir tous les états et autres entreprises à travers la planète en particulier lorsque le marché concerné est si concurrentiel.

La croissance de la GMF en assurance automobile

En matière d’assurance automobile, toutes les compagnies d’assurance se livrent une terrible bataille dans la mesure où il s’agit incontestablement du marché assurantiel le plus important en France. En effet, la souscription d’un contrat d’assurance automobile étant obligatoire sur le territoire hexagonal, la manne financière représentée par ce marché attire toutes les convoitises. De plus si l’assurance automobile connaît un tel engouement auprès des assureurs, c’est aussi parce qu’elle permet de distribuer parallèlement d’autres contrats d’assurance. Lorsqu’un client se présente dans une agence assurantielle avec la volonté de souscrire un contrat d’assurance automobile parce qu’il y est contraint par la Législation en vigueur, il est fort à parier que le responsable de ladite agence fera en sorte de lui vendre d’autres produits. En conséquence même si sa rentabilité directe est parfois discutée, l’assurance automobile constitue un produit d’appel exceptionnel pour toutes les compagnies d’assurance souhaitant s’établir durablement en France.

Or, cette politique consistant à continuellement conquérir de nouvelles parts de marché sur le segment de l’assurance automobile est parfaitement confirmée par les statistiques récemment publiées par la GMF. En effet, le troisième assureur de particuliers en France vient a dévoilé au moins de Juin ses résultats financiers concernant l’année 2010 : « GMF a enregistré en 2010 une progression de 1,7% de son chiffre d’affaires en dommages (+1,5 % pour le marché) et une croissance significative de son portefeuille de contrats. Sur le marché très concurrentiel de l’assurance auto, GMF continue à renforcer sa position avec une croissance de 2,7 % du parc assuré (303 000 affaires nouvelles) Au total, le portefeuille auto augmente de 1,9% pour s’établir à 2,7 millions de contrats ». En conséquence, il apparaît très distinctement que la croissance de l’assurance automobile est significative d’un réel succès pour les compagnies d’assurance implantées en France. Néanmoins au regard de l’accroissement concurrentiel absolument pharaonique sur le marché de l’assurance automobile, certaines compagnies d’assurance tentent désormais de se spécialiser sur des segments encore plus spécifiques.

La garantie Assistance en matière d’assurance automobile

Dans le cadre de la détermination du caractère obligatoire de la souscription d’un contrat d’assurance automobile, les exigences posées par le Code des Assurances sont minimalistes. En effet sur le territoire hexagonal, tous les conducteurs sont contraints de souscrire un contrat d’assurance automobile. Néanmoins, le Législateur ne peut pas imposer aux conducteurs de sélectionner l’assurance automobile la plus onéreuse et contenant le plus d’options. Il s’agit effectivement de permettre aux conducteurs de porter leur dévolu sur l’assurance automobile qui est le plus en corrélation possible avec ses besoins et son budget. Le choix d’une assurance automobile est effectivement dicté par des motivations objectives tels que la manière de conduire du client, la nature de ses trajets ou encore l’usage fait de sa voiture. Néanmoins, ce choix répond aussi à une logique tarifaire parce que tout le monde ne dispose pas des ressources financières suffisantes pour souscrire à n’importe quel contrat d’assurance automobile.

Par ailleurs, une assurance automobile contient des éléments fondamentaux mais également des éléments plus options dont la mise à la disposition des assurés n’est pas indispensable. C’est notamment le cas de la garantie Assistance contenue dans certains contrats d’assurance automobile. A cet égard, il convient de citer la nouvelle de Allianz à propos de cette garantie Assistance : « Avec la garantie Assistance, nous organisons et prenons en charge le dépannage ou le remorquage de la voiture si elle est immobilisée suite à une crevaison ou une erreur de carburant par exemple, à plus de 25 km du domicile. Le “+” Allianz : si le client tombe en panne à moins de 25 km de chez lui et qu’il n’a pas souscrit un des Packs Mobilité ou l’option Dépannage 0Km, nous organisons tout de même, à sa demande, le dépannage sur place ou le remorquage de sa voiture, les frais restant à sa charge ». Or, cette manière d’enrichir les contrats d’assurance automobile habituellement commercialisés en France est très pertinente car elle permet de se démarquer de la concurrence. Or en terme d’assurance automobile, les compagnies d’assurance souffrent d’une concurrence toujours plus élevée d’autant que certains assureurs Européens commencent à s’intéresser au marché Français.

Allianz présente deux nouvelles formules d’assurance automobile

Particulièrement bien implantée sur le marché de l’assurance automobile au sein de l’Union Européenne et notamment en France, la société Allianz a récemment présenté deux nouvelles offres. Elles viennent s’ajoutent aux trois formules existantes d’ores et déjà en matière d’assurance automobile. En effet, la diversité de l’offre en terme d’assurance automobile est absolument fondamentale dans la mesure où ce produit d’assurance est un vecteur de recrutement considérable. Il est primordial de rappeler que la souscription d’un contrat d’assurance automobile est obligatoire en France en raison des dispositions très précises en ce sens du Code des Assurances. En conséquence, Allianz comme toutes les compagnies d’assurance concurrentes font en sorte de proposer une offre particulièrement riche en matière d’assurance automobile afin de conquérir le plus large public possible. Dès lors, la conquête du marché de l’assurance automobile est la principale préoccupation de toutes les compagnies d’assurance implantées sur le territoire hexagonal.

C’est pourquoi, il nous appartient d’étudier le contenu contractuel des deux nouvelles formules d’assurance automobile proposées par Allianz. Néanmoins, elles doivent être appréhendées comme des formulaires supplémentaires destinées à compléter une offre d’ores et déjà très attractive : « La première est une offre d’entrée de gamme, dite Classique Eco, comprenant des garanties indispensables pour couvrir les besoins des véhicules anciens ou seconds véhicules qui circulent essentiellement autour du domicile.  La seconde est la formule Classique C1+, avec les garanties de la formule Classique C1 étoffée de la garantie Bris des Glaces : pour une offre sur-mesure, les clients peuvent maintenant bénéficier d’une prise en charge du bris de glace indépendamment des garanties Vol /Incendie ». Par ailleurs à l’occasion de l’évocation de ces deux nouvelles formules, il convient de noter que toutes les compagnies d’assurance sont actuellement en train de faire évoluer leurs offres. C’est notamment le cas de la MAAF qui a récemment présenté de nouvelles offres sur le marché de l’assurance automobile.

La garantie des aménagements professionnels de la voiture

Conformément à nos développements antérieurs consacrés à cette thématique, le marché de l’assurance automobile souffre d’une immense concurrence. En effet au regard de son attractivité, l’assurance automobile suscite les convoitises chez toutes les compagnies d’assurance dans la mesure où les clients viennent naturellement. La souscription d’un contrat d’assurance automobile étant obligatoire sur le territoire hexagonal à la lumière des dispositions du Code des Assurances, les conducteurs sont effectivement contraints de se diriger vers les assureurs. Ensuite lorsqu’un client a signé un contrat d’assurance automobile auprès d’un assureur, celui-ci s’efforce de lui vendre des prestations complémentaires. En conséquence, l’assurance automobile est un vecteur commercial particulièrement efficace pour les compagnies d’assurance et c’est la raison pour laquelle la concurrence est si forte en la matière. Par ailleurs s’agissant du marché de l’assurance automobile, il convient de comprendre qu’il est constitué de deux composantes qui sont les professionnels et les particuliers.

Or si le marché des particuliers est relativement saturé, celui des professionnels laisse encore entrevoir quelques perspectives commerciales intéressantes. En revanche au regard de leur connaissance supérieure des questions assurantielles, il convient de séduire les professionnels par le biais d’offres très attractives. C’est pourquoi, le Groupe Allianz vient de présenter de nouvelles offres d’assurance automobile destinées notamment aux professionnels : « Pour répondre aux besoins spécifiques des professionnels, Allianz propose une couverture des marchandises transportées pour propre compte et du matériel professionnel (jusqu’à 3 000 euros), une garantie des aménagements professionnels du véhicule (jusqu’à 30 000 euros), mais aussi un véhicule de remplacement qui peut être un utilitaire jusqu’à 12 m3 si besoin ». Il s’agit d’une excellente idée parce que les professionnels ont souvent besoin d’adapter leurs voitures aux contraintes d’une activité spécifique. Dès lors, la souscription d’un contrat d’assurance automobile chez Allianz présente des avantages supplémentaires pour les conducteurs dans le cadre professionnel. Enfin, il est assez intéressant de constater que toutes les compagnies d’assurance se surveillent mutuellement sur le plan commercial et adaptent leurs offres au gré de leurs consœurs.

Allianz pense aux petits rouleurs

Alors que la MAAF a récemment divulgué son nouvelle offre commerciale en matière d’assurance automobile, c’est au tour du Groupe Allianz de le faire. En effet afin de répondre à une problématique concurrentielle particulièrement forte, les compagnies d’assurance sont tenues de se démarquer et surtout de se diversifier. Au regard de son attractivité commerciale, le marché de l’assurance automobile attire toutes les convoitises parce qu’il permet ensuite de vendre des produits d’assurance complémentaires. Or en raison du caractère obligatoire de la souscription d’un contrat d’assurance automobile, les usagers de la route sont dans l’obligation de pousser la porte des assureurs à ce sujet. Dès lors, il appartient aux compagnies d’assurance de proposer des services complémentaires ou des contrats supplémentaires notamment en matière d’habitation. En effet comme pour l’assurance automobile, la souscription d’un contrat d’assurance habitation est obligatoire en France pour des raisons évidentes inhérentes aux conséquences dramatiques susceptibles de survenir à la suite d’un sinistre affectant un logement.

Ainsi dans le cadre de cette politique de conquête commerciale acharnée en terme d’assurance automobile, les compagnies d’assurance ont désormais tendance à segmenter les marchés. Alors que nous évoquions récemment la volonté de la MAAF de séduire les conducteurs professionnels, Allianz essaie quant à elle de satisfaire les petits rouleurs : « A partir du 20 juin, avec les nouveautés de l’offre auto Allianz, les clients peuvent désormais choisir le niveau de couverture et d’assistance pour leur voiture et le conducteur, en fonction de leur véhicule et de son utilisation mais aussi de leur budget. Du nouveau dans l’offre Auto Allianz Pour les petits rouleurs, l’offre auto Allianz offre désormais le choix entre 3 forfaits kilométriques, 4000 (nouveauté 2011), 7000 ou 9000 kilomètres qui permettent d’économiser jusqu’à 25% sur le tarif auto avec les mêmes garanties qu’en kilométrage illimité ». Il s’agit d’une excellente idée dans la mesure où des millions d’automobilistes empruntent leur voiture uniquement pour réaliser de courts trajets quotidiens. Il est en conséquence parfaitement anormal qu’ils subissent une tarification de l’assurance automobile similaire à celle des conducteurs qui roulent énormément pour des raisons personnelles ou professionnelles. De plus, ce dispositif présente un aspect incitatif destiné à inviter les automobilistes à moins rouler dans l’optique de la préservation de l’environnement.

Le marché professionnel de l’assurance automobile

Au regard de l’encombrement constaté sur le marché de l’assurance automobile particulier, les compagnies d’assurance s’intéressent désormais à celui des professionnels avec davantage de considération. En effet en matière de circulation routière, tous les professionnels sont contraints de souscrire un contrat d’assurance automobile au même titre que les particuliers. Néanmoins en raison des particularités inhérentes au secteur professionnel dans lequel les transports sont évidemment plus fréquents, le Législateur a envisagé un dispositif adapté. C’est notamment le cas du fonctionnement du bonus malus automobile contenu dans tout contrat d’assurance automobile. Il est effectivement aménagé lorsqu’il s’adresse aux conducteurs professionnels. Toutefois dans le cadre professionnel, l’assurance automobile est à la charge financière de l’entreprise du salarié. En outre au-delà de la Législation en vigueur en matière d’assurance automobile, les compagnies d’assurance font en sorte de développer des services très attractifs à destination de cette clientèle dans la mesure où elle est généralement dotée de ressources financières importantes et ne fait pas preuve d’une grande volatilité à l’inverse des particuliers.

Ainsi, il nous appartient de citer l’exemple de la MAAF qui après avoir nettement conquis le marché des particuliers en terme d’assurance automobile entend se développer encore plus grandement sur celui des professionnels. Dans cette optique, elle vient de sortir une nouvelle offre d’assurance automobile contenant des garanties particulièrement attractives pour les professionnels.

-      « Perte financière : en cas d’immobilisation ou d’incapacité à fournir une prestation, le client perçoit une indemnisation (forfait journalier ou au réel).

-      Dommage bris interne : les défaillances des aménagements professionnels sont garanties ».

Enfin, il nous appartient de rappeler que la MAAF assure actuellement 4 millions de véhicules terrestre à moteur sur le marché hexagonal. Elle dispose en conséquence de la cinquième place sur le marché de l’assurance automobile et espère vivement s’installer sur le podium au cours des prochaines années. A ce propos, il convient également de préciser que le marché de l’assurance automobile connaîtra certainement un phénomène concentration au cours de la prochaine décennie parce qu’il est actuellement trop étendu pour présenter une viabilité globale.

Une assurance automobile adaptée aux professionnels ?

Au regard des dispositions du Code des Assurances, la souscription d’un contrat d’assurance automobile est obligatoire sur le territoire hexagonal pour l’ensemble des usagers de la route. Or en matière de circulation routière, il convient de prendre conscience que certains automobilistes roulent davantage que d’autres et c’est notamment le cas des professionnels. C’est pourquoi dans le cadre des contrats d’assurance automobile, le Législateur a installé plusieurs mécanismes permettant aux professionnels de se voir appliquer un dispositif parfois plus favorable ou en tout cas moins strict. Ces règles ne concernent absolument pas la partie sécurité routière pour laquelle laquelle il existe une tolérance zéro mais seulement celles inhérentes au marché de l’assurance automobile. A cet égard, il convient notamment de citer des règles assouplies en terme de bonus malus automobile qui est par ailleurs obligatoirement contenu dans tout contrat d’assurance automobile. En effet, ce mécanisme a été retenu par le Législateur pour rendre encore plus équitable le caractère obligatoire de la souscription d’un contrat d’assurance automobile.

Toutefois au-delà des particularités législatives auxquelles elles sont soumises de manière impérative, les compagnies d’assurance intègrent des spécificités commerciales. A ce propos, il convient notamment de citer l’exemple de la MAAF : « Pour être au plus près des besoins des professionnels et s’adapter à leurs priorités, MAAF a segmenté son offre auto et leur propose une offre dédiée avec de nouvelles garanties ». Or, cette segmentation de l’offre destinée aux professionnelles constitue une excellente initiative de la part de la MAAF dans la mesure où elle va lui permettre de conquérir de nouveaux clients. Alors que le marché de l’assurance automobile particulière est actuellement très encombré, celui des professionnels laisse encore entrevoir quelques opportunités intéressantes en raison de sa croissance et des changements continuels qu’il héberge. En conséquence, il est fort à parier que cette assurance automobile rencontre un certain succès auprès des professionnels et conforte la MAAF dans son rôle de leader sur le marché hexagonal.