Monthly Archives: septembre 2011

La Macif s’interroge sur l’avenir de la voiture

Malgré un lien étroit avec la voiture en raison de la part conséquence que représente le marché de l’assurance auto pour toutes les compagnies d’assurance disposant d’un agrément délivré par le Ministère chargé de l’Economie, celles-ci n’hésitent plus désormais à s’interroger sur l’avenir de la voiture. En effet, il apparaît aujourd’hui très clairement que les Français ont parfaitement pris conscience des enjeux environnementaux et que ceux-ci contribuent fortement à la formulation de nombreuses interrogations sur la manière dont nous pourrions envisager les transports dans un monde nouveau emprunt d’une réelle dimension écologique. En outre, les usagers de la route sont de plus en plus préoccupés par le coût financier que représente le fait d’être propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur. Au-delà de l’acquisition qui n’est désormais plus soutenue par le dispositif de la prime à la casse par exemple, ils doivent faire face à une augmentation constante du prix des carburants mais également des frais d’entretien.

Par ailleurs même s’il est encore possible de trouver une assurance auto pas chère en recourant notamment à un comparateur d’assurance auto, l’aspect assurantiel pèse également énormément dans le budget des usagers de la route. Dès lors, la réunion de tous ces éléments incite les Français à se poser de réelles questions structurelles au sujet de l’avenir de la voiture tout en ayant conscience qu’aujourd’hui il n’existe aucune alternative crédible à court terme. Cependant, il reste très intéressant d’engager dès à présent un processus global de réflexion et c’est tout le sens de la démarche proposée par la Macif : « La Macif invite ses sociétaires à participer à un débat autour du thème « La voiture a-t-elle un avenir ? » dans la cadre de son « Café mutualiste » qui se tiendra le jeudi 6 octobre 2011 de 18 à 20 heures au café « Chez Mama » à Rennes ». Enfin en ce qui concerne le marché de l’assurance auto, il est également pertinent de se poser la question de savoir s’il connaître une baisse ou une augmentation tarifaire en cas de diminution significative de la conduite individuelle.

Assurance auto : Allianz lance le mois du sourire

Alors que les Français sont actuellement très préoccupés par l’augmentation constante des tarifs en matière assurantielle, ils devraient accueillir avec satisfaction l’opération initiée avec le Groupe Allianz. Il convient effectivement de noter que les citoyens hexagonaux sont actuellement inquiets face à la tendance haussière constatée dans le secteur de la protection sociale complémentaire. En outre, cette dernière risque de connaître prochainement une nouvelle accentuation dans la mesure où le Parlement a voté un Projet de Loi tendant à davantage taxer les mutuelles distribuant des garanties de santé. Par ailleurs en matière d’assurance auto, une enquête récemment réalisée par Europe 1 indique que les tarifs devrait subir une augmentation comprise entre 2% et 5% en raison de la conjonction de plusieurs éléments à propos nous avons d’ores et déjà eu l’occasion de consacrer un article. Il est en conséquence parfaitement légitime que les Français s’interrogent sur leur capacité à assumer la charge assurantielle au cours des prochaines années.

A ce sujet, il est d’ailleurs très intéressant de constater que l’idée de souscrire un contrat d’assurance auto en ligne n’est désormais plus réservée à une catégorie d’internautes aguerris puisque les avantages tarifaires qui en découlent sont évidemment très attractifs. C’est d’autant plus le cas s’agissant de la souscription d’un contrat d’assurance auto jeune conducteur. Cependant pour en revenir à la campagne proposée par le Groupe Allianz à l’occasion de laquelle des offres promotionnelles sont proposées aux clients et futurs clients, il nous appartient d’évoquer celles qui concernent la thématique de l’assurance auto : « réduction équivalente à 4 mois de cotisation pour tout nouveau contrat ou nouvelle souscription, en Tous Risques pour un véhicule de moins d’un an éligible au dispositif du bonus écologique et à 2 mois pour les autres véhicules ». Dès lors au regard de la volonté de Français de profiter de bonnes affaires dans ce contexte de crise particulièrement développé, cette opération initiée par le Groupe Allianz devrait rencontrer un réel succès d’autant qu’elle bénéficiera d’un affichage national de grande ampleur.

Conférence de la SAAQ sur la Sécurité Routière

Conformément à notre présentation antérieure de cette opération, la Société d’assurance automobile du Québec plus connue sous le nom de SAAQ donne aujourd’hui le coup d’envoi de ladite opération par le biais de l’organisation de sa première conférence autour de la thématique « Commence pas ta vie par la fin ». Au-delà de la mise en œuvre de cette campagne destinée à aider les jeunes et leurs parents à prendre conscience des dangers de la sécurité routière, il est intéressant de constater que les compagnies d’assurance distribuant des contrats d’assurance auto s’impliquent autant en faveur de cette cause. Il s’agit d’un constat à l’égard duquel il faut se réjouir puisqu’il illustre l’implication des assureurs en matière de sécurité routière dans l’optique de la protection de la vie de leurs clients. Par ailleurs, c’est également un enjeu financier important puisque la baisse de la mortalité routière permettra évidemment de continuer à proposer des contrats d’assurance auto pas chère.

Néanmoins en ce qui concerne le marché hexagonal de l’assurance auto, il devrait connaître une tendance haussière en 2012 conformément aux dernières indications dévoilées par les représentants de ces compagnies d’assurance. Cette situation engendra certainement une recrudescence du succès de chaque comparateur d’assurance auto accessible en ligne. En outre pour en revenir à la Conférence de la SAAQ sur la Sécurité Routière, elle se déroulera en deux temps : « Destinée aux jeunes de 16 à 24 ans ainsi qu’à leurs parents, cette conférence porte sur les conséquences de la prise de risques au volant. Elle se tiendra à 12 h, pour les étudiants, et dès 19 h, pour les parents. Les représentants des médias sont également conviés aux présentations ». Cette organisation constitue une excellente idée car les parents ont réellement un rôle à jouer vis-à-vis de leurs enfants s’agissant de la question de la sécurité routière. En effet, ils doivent non seulement adopter un comportement exemplaire lorsqu’ils prennent le volant mais également évoquer cette question de la sécurité routière dans le cadre d’une démarche de transmission parentale emprunte de pédagogie.

Mobilité Durable : l’efficacité du levier financier

Forte de son statut de premier assureur sur le marché hexagonal de l’assurance auto avec près de six millions de véhiculés garantis, la Macif s’implique dans la question de la mobilité routière avec énormément de vigueur. En effet depuis maintenant six ans, la Macif considère que la question de la mobilité durable constitue un enjeu fondamental et qu’il convient en conséquence d’envisager de nouveaux modes de transports permettant de mieux préserver l’environnement. Dans cette optique, elle accomplit annuellement une étude destinée à percevoir la motivation réelle des Français à propos de l’idée d’une modification comportementale en matière de sécurité routière. En effet si la prise de conscience des citoyens au sujet de la nécessité de protéger la planète de manière plus importante est désormais pleine et entière, la concrétisation est plus longue à se mettre en place à cause de la conjonction de plusieurs éléments. Néanmoins, il est nécessaire de se réjouir de cette évolution des mœurs car elle était tout bonnement impensable il y a encore dix ans.

Or au terme du Baromètre de la Mobilité Durable récemment publié par le Groupe Macif, il apparaît très clairement que le levier financier constitue actuellement la meilleure méthode incitative au changement comportemental des usagers de la route : « Le levier incitatif le plus efficace dans le contexte actuel semble être d’ordre financier et confirme ainsi la tendance de l’année dernière : 60% des Français estiment qu’une forte augmentation du coût de l’utilisation de leur voiture pourrait les pousser à changer leurs habitudes en terme de déplacements ». A ce sujet, il faudrait d’ailleurs ajouter que malgré l’opportunité financièrement attractive de souscrire une assurance auto en ligne, cet aspect pourrait également entrer en considération. C’est notamment le cas des conducteurs novices pour lesquels le coût de l’assurance auto jeune conducteur est aujourd’hui devenue particulièrement onéreuse. Néanmoins en matière d’assurance auto, il faut se montrer résolument prudent car une augmentation trop intense de ses tarifs pourrait conduire à un désengagement contractuel susceptible de rompre l’équilibre assurantiel posé par le Code des Assurances.

La Macif s’engage pour la Prévention Routière

Si il sera de plus en plus difficile de trouver une assurance auto pas chère en 2012 en raison de l’augmentation annoncée des tarifs de celle-ci, il convient en revanche de noter que les compagnies d’assurance accomplissent de réels efforts sur le terrain de la prévention routière. En effet, les assureurs distribuant notamment des contrats d’assurance auto multiplient les opérations de prévention en matière notamment de sécurité routière. Il s’agit d’une excellente initiative qui concerne essentiellement les compagnies d’assurance bénéficiant d’une implantation historique sur le territoire hexagonal puisque depuis une décennie une autre catégorie d’assureurs est née. Ils misent effectivement sur l’utilisation d’un comparateur d’assurance auto par les internautes pour accroître leur clientèle. Cette démarche est aussi adoptée par les compagnies d’assurance traditionnelles mais elles mettent en place des initiatives concrètes qui les distinguent plus ou moins nettement des acteurs précités.

Ainsi, il nous appartient notamment de citer le Groupe Macif qui dispose de plus de 5 millions d’adhérents essentiellement répartis sur le marché de l’assurance familiale. En effet, il fait en sorte de régulièrement organiser des opérations tendant à améliorer la sécurité routière sur le territoire hexagonal. Il s’agit d’une volonté d’assurer une protection optimale de ses clients dans un premier temps et accessoirement de réduire la fréquence de ses interventions en terme d’indemnisation à l’issue de la survenance d’un accident de la circulation. Ainsi, le Groupe Macif « se doit d’agir en amont par une politique active de prévention, notamment en matière de sécurité routière. C’est dans ce cadre que le 14 septembre, à 10 heures, place du 14 juillet (Champs de Mars) à Béziers, s’ouvriront au grand public les ateliers proposés par Macif Prévention ». Il est alors nécessaire de saluer cette initiative qui a par ailleurs rencontré un grand succès auprès du public dans la mesure où la prévention routière est toujours plus acceptée que la répression routière. En ce sens, il est d’ailleurs intéressant de constater que le secteur routier s’organise avec équilibre entre une politique pédagogique et une politique répressive et c’est certainement la raison pour laquelle la mortalité routière tend à significativement diminuer depuis une décennie environ.

Prévention Routière : application saluée de la LOPPSI

Conformément à nos propos antérieurs au sujet de cette thématique, les décrets d’application de la Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure du 14 Mars 2011 (LOPPSI) ont enfin été publiés au Journal Officiel en ce qui concerne en tout cas la question de la mise en place d’éthylotests antidémarrage. Il s’agit d’une Loi qui consiste dans l’installation obligatoire d’un équipement de la sorte dans l’ensemble des véhicules terrestres à moteur appartenant à des personnes d’ores et déjà condamnées par le passé pour des faits de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique. En conséquence, ce mécanisme légal associé à une manifestation très concrète au sein des voitures conduites par usagers de la route précités constituent une réelle révolution dans la manière d’aborder la lutte contre le fléau de l’alcool au volant. A cet égard, il convient de noter que les compagnies d’assurance avaient ont aussi essayé par le passé d’instaurer une idée aussi forte en envisageant l’insertion d’une clause d’exonération de responsabilité dans les contrats d’assurance auto.

Néanmoins, cette idée a été immédiatement repoussée par le Jurisprudence avant d’être définitivement enterrée par le Code des Assurances d’autant qu’elle aurait tendance à s’appliquer majoritairement aux contrats d’assurance auto jeune conducteur au regard de la propension de cette catégorie de la population à prendre de tels risques inconsidérés. En outre en matière assurantielle, les conducteurs condamnés par le passé pour ce motif ont tendance à souscrire une assurance auto en ligne parce que certains assureurs en ont fait leur spécialité. Cependant pour en revenir à l’application de LOPPSI s’agissant de ces éthylotests antidémarrage, il convient de noter que la remarquable association de la Prévention Routière s’en réjouit pleinement car ce dispositif répond simultanément à plusieurs objectifs complémentaires :  » Le double intérêt de l’éthylotest antidémarrage est de réduire le taux de récidive constaté chez les participants en comparaison avec les conducteurs ayant fait l’objet de sanctions classiques et d’offrir la possibilité aux participants de sauvegarder leur insertion professionnelle et sociale par le caractère court de la suspension initiale du permis de conduire ». En revanche, il convient à présent de s’interroger sur l’application effective de ces dispositions Législatives dans la mesure où c ce système antidémarrage est à la charge intégrale du conducteur incriminé. Or, l’installation et le matériel coûtent aujourd’hui la coquette somme de 1000€ ce qui n’est naturellement pas accessible à toutes les bourses.

L’assurance automobile à l’échelle internationale

Conformément à nos nombreux articles consacrés à cette thématique, la partie Législative du Code des Assurances impose la souscription d’un contrat d’assurance auto à tous les usagers de la route dont le lieu de stationnement habituel est réputé être sur le territoire hexagonal. En revanche, la distribution de ces contrats d’assurance routière n’est pas directement gérée par l’Etat qui en assure simplement un contrôle très approfondi. En effet, le marché de l’assurance auto est entièrement assumé par les compagnies d’assurance autorisées à pratiquer des activités assurantielles par le biais d’un agrément délivré par le Ministère chargé de l’Economie. Au regard de cette totale liberté concurrentielle, les usagers de la route ont pris l’habitude d’utiliser un comparateur d’assurance auto avant de porter leur dévolu sur telle ou telle compagnie d’assurance. Il est effectivement intéressant de s’inscrire dans le cadre de cette démarche comparative parce qu’elle permet généralement de souscrire un contrat d’assurance auto pas chère.

Néanmoins à l’occasion de l’analyse de cette obligation de souscrire un contrat d’assurance automobile de façon complètement automobile pour se mouvoir sur les routes hexagonales au volant d’un véhicule terrestre à moteur, se pose la question des usagers de la route de nationalité étrangère. Il serait pour le moins exagéré d’exiger de leur part qu’ils souscrivent un contrat d’assurance auto en France sous-prétexte qu’ils s’apprêtent à y séjourner pour les vacances ou simplement à la traverser. C’est pourquoi à l’échelle internationale, il existe une logique d’assurance inhérente à la circulation internationale des véhicules terrestres à moteur. En France, il faut se référer aux dispositions de l’article R211-22 qui indiquent que « satisfont à l’obligation d’assurance, lorsqu’elles sont munies d’une carte internationale d’assurance dite « carte verte » en état de validité, les personnes qui font pénétrer en France un véhicule qui n’a pas son lieu de stationnement habituel en France ou dans un Etat visé à l’article L. 211-4″. Il s’agit d’un dispositif pertinent qui permet aux usagers de la route de circuler en toute sécurité du point de vu assurantiel. Ce fonctionnement assurantiel est réellement une grande avancée à l’échelle internationale et devrait donner des idées aux pouvoirs publics pour envisager l’établissement d’un contrat d’assurance routière unique au sein des frontières de l’Union Européenne.

La facilitation financière de l’obtention du permis de conduire

Malgré le développement considérable des transports en commun au cours de la dernière décennie, le recours à la voiture reste prépondérant dans le cadre professionnel. Or au regard du coût du permis de conduire, de nombreux jeunes ne sont pas en mesure de le passer ce qui les pénalise grandement dans l’optique de l’obtention d’un emploi. En effet, le fait de disposer du permis de conduire de type B est souvent une exigence préalable à toutes les offres d’emploi présentes sur le marché. C’est pourquoi afin de lutter contre cette problématique qui explique probablement au moins partiellement le chômage des jeunes, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif facilitant l’obtention du permis de conduire du point de vu financier. Il s’agit effectivement de permettre aux jeunes d’accéder plus aisément au permis de conduire ce qui favorisera ensuite leur entrée sur le marché de l’emploi.

Ainsi, il convient de rappeler que ce dispositif correspondant concrètement à la possibilité de passer son permis de conduire en s’acquittant de la somme de 1€ par jour grâce à l’intervention de l’état. En outre, il nous appartient de saluer que le Gouvernement vient de mettre en place une nouvelle option permettant à 20 000 candidats supplémentaires de bénéficier dudit dispositif même en l’absence de caution parentale : « ceux-ci peuvent désormais y accéder grâce à la garantie des prêts à hauteur de 50% apportée par le Fonds de cohésion sociale géré par la Caisse des Dépôts. Les 50% restants sont pris en charge par les établissements de crédit partenaires ». Ensuite au terme de l’obtention du permis de conduire, ces candidats devront naturellement  souscrire un contrat d’assurance auto. Néanmoins au regard des modalités particulières entourant un contrat d’assurance auto jeune conducteur, il leur appartient de se montrer particulièrement vigilant en n’omettant pas qu’une partie liée au malus automobile des conducteurs novices s’ajoute à la part commerciale de toute compagnie d’assurance. En ce sens, les jeunes se tournent généralement vers la souscription d’un contrat d’assurance auto en ligne parce que cette démarche correspond davantage à leur mode de fonctionnement habituel.

Québec : sensibilisation à la Sécurité Routière

Au-delà du partage de la langue Française, le Québec et la France on très clairement la même approche en matière de sensibilisation à la Sécurité Routière. En effet, la problématique de la mortalité routière n’est pas spécifiquement attachée à la France mais concerne au contraire tous les pays à travers le monde. Dès lors, il est particulièrement intéressant d’étudier la politique de sécurité routière développée à l’étranger parce qu’elle est de nature à améliorer ce qui se fait traditionnellement sur le territoire hexagonal. Or s’agissant du Québec, il est révélateur de constater que cette politique de sécurité routière est notamment mise en œuvre par les compagnies d’assurance distribuant des contrats d’assurance auto. Ainsi il convient d’ailleurs de constater que malgré l’existence de contrats d’assurance auto pas chère, les compagnies d’assurance ne lésinent pas sur les moyens lorsqu’il s’agit d’assurance la prévention. A terme si celle-ci se montre efficace, il est fort probable que le tarif d’assurance auto diminue aussi bien au Québec qu’en France.

Dès lors au-delà de ces rappels inhérents aux similitudes susceptibles d’exister entre les marchés Français et Québécois en matière d’assurance auto, il convient d’évoquer la nouvelle opération sensibilisation dont le lancement est très récent : « La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) lance un projet de sensibilisation à la sécurité routière intitulé « Commence pas ta vie par la fin ». Ce projet, destiné aux jeunes de 16 à 24 ans ainsi qu’à leurs parents, se décline en deux volets, soit la tenue de conférences et d’un concours ». Il s’agit effectivement de faire comprendre aux plus jeunes qu’ils s’exposent à des conséquences souvent irréversibles lorsqu’ils adoptent un comportement inapproprié sur les routes hexagonales. A cet égard, il nous appartient de noter les similitudes constatées entre la France et le Québec au sujet de l’exposition accrue des jeunes face au risque routier. Il est en conséquence indispensable de maintenir la pression tant de manière répressive que préventive puisque seule l’association de ces deux méthodes est de nature à provoquer une prise de conscience des usagers de la route.

Naissance de l’achat groupé de voitures en France

Si le marché de l’assurance auto a très largement profité d’Internet en matière concurrentielle au cours de la dernière décennie, celui de la construction automobile quant à elle est légèrement en retard à ce sujet. Il est effectivement désormais courant d’utiliser un comparateur d’assurance auto pour trouver une assurance auto pas chère mais affichant des garanties de grande qualité assurantielle. Or malgré l’existence de plusieurs sites sur lesquels il est possible de comparer les tarifs des voitures neuves commercialisées en France voire de procéder à l’acquisition de l’une d’entre elles, les internautes restent encore très prudents et se tournent plus naturellement vers la voie d’approvisionnement classique auprès d’un concessionnaire local. Néanmoins, il semblerait que le marché de la vente de voitures en ligne connaisse actuellement une évolution positive qui s’explique  certainement par la conjonction de plusieurs critères. Tout d’abord, le caractère novateur s’estompe progressivement si bien que la confiance des acheteurs potentiels a naturellement tendance à augmenter.

Par ailleurs, il convient de noter que les Français se tournent de plus en plus vers Internet pour effectuer leurs achats ce qui permet de réduire significativement les craintes antérieurement ressenties en la matière. En outre, l’aspect financier est également à prendre en considération car l’acquisition d’une voiture en ligne permet de réaliser de substantielles économiques ce qui n’est pas négligeable pour les Français qui subissent de plus en plus grandes difficultés budgétaires. Dès lors, il nous appartient d’évoquer un nouveau concept qui devrait contribuer encore davantage à l’acquisition de voitures en ligne puisqu’il est calqué sur ce qui existe déjà pour des produits plus grands publics. Il s’agit d’un système d’achat groupé de voitures neuves accessible sur le site AutoReduc.com conformément aux propos de son fondateur : » J’ai choisi le concept de l’achat groupé de voitures lorsque j’étais au Founder Institute, qui est un accélérateur de startups de Sillicon Valley avec un centre à Paris. Je m’y étais inscrit pour acquérir des connaissances dans le monde des startup et parce que cela faisait longtemps que je voulais suivre un MBA ». Ainsi à titre d’exemple, nous pouvons actuellement citer l’opportunité d’acquérir un coupon d’une valeur de 199€ dans l’optique de l’acquisition ultérieure d’une Peugeot 5008 pour la somme de 25 9000€ contre 33 200€ chez un concessionnaire traditionnel soit une économie de 7300€.